CCDO Bretagne : pose d'un bypass gastrique à Saint Grégoire (35) / Châteaubriant (44)

02 99 23 93 10

Secrétariat

Lundi
9:00 - 19:00 (en continu)

Mardi
9:00 - 19:00 (en continu)

Mercredi
9:00 - 19:00 (en continu)

Jeudi
9:00 - 19:00 (en continu)

Vendredi
9:00 - 18:00 (en continu)

Samedi
Fermé

Dimanche
Fermé

Bypass gastrique

Bypass gastrique

Le bypass gastrique (dérivation), qui a été l’intervention la plus pratiquée au CCDO Bretagne depuis 2007, consiste à réduire la taille de l’estomac (restriction) et à créer un montage chirurgical (court-circuit digestif), permettant ainsi de diminuer l’assimilation des aliments par l’organisme (malabsorption).

 

En 2019, elle représente environ 30 % des chirurgies de l’obésité en France.

 

Centre Spécialisé en Obésité (CSO), nous prenons en charge au CHP Saint Grégoire (Rennes) et à la clinique Sainte Marie de Châteaubriant (44), les patients obèses venant de la Bretagne mais aussi de la Loire Atlantique (44), de la Manche (50) et de la Mayenne (53).

 

Schéma d'un bypass gastrique avec anse en Y et anse en oméga

Réalisation d’un bypass gastrique

La réalisation d’un bypass gastrique diminue la quantité d’aliments ingérée (la taille de l’estomac est réduite à une petite poche) et abaisse l’assimilation de ces aliments par l’organisme, grâce à un court-circuit entre le petit estomac et l’intestin grêle (petit intestin).

 

Les techniques chirurgicales comprennent le bypass en Y et le bypass en oméga (appelé improprement mini bypass). Le bypass en oméga n’est plus réalisé actuellement.

75 % de l’ancienne poche gastrique qui ne reçoit plus d’aliments, sert de continuité du circuit biliaire avec le duodénum (sortie de l’estomac autour du pancréas).

L’intervention est réalisée habituellement par cœlioscopie. Elle dure en moyenne de 1h30 à 2 h et l’hospitalisation est de 2 à 3 jours.


L’amaigrissement attendu est de l’ordre de 30 à 70 kg selon les cas. Le recul sur ces résultats est de 20 ans.

L’alimentation après un bypass gastrique

Les boissons sont autorisées dans les heures qui suivent l’opération. La reprise de l’alimentation solide lisse est faite dès le lendemain (compote et yaourt).

 

Les aliments vont directement dans la partie moyenne de l’intestin (suture faite entre la petite poche gastrique et le tube digestif) et sont donc assimilés en moindre quantité. Il n’ y a pas d’ablation d’estomac. Il s’agit d’une opération qui induit une malabsorption.

 

 

Carences après un bypass gastrique

Le court-circuit gastrique peut entrainer des carences nutritionnelles (carences en fer, zinc et vitamine B12) surtout en cas de vomissements répétés, de perte de poids très importante (plus de 50 Kg) ou de non-respect des prescriptions de vitamines.


Le montage chirurgical en oméga est plus risqué d’un point de vue carentiel, si le suivi à long terme n’est pas respecté.