La pose d'une chambre implantable pathologie traitée par chirurgie au CCDO Bretagne (35, 44)

02 99 23 93 10

Secrétariat

Lundi
9:00 - 19:00 (en continu)

Mardi
9:00 - 19:00 (en continu)

Mercredi
9:00 - 19:00 (en continu)

Jeudi
9:00 - 19:00 (en continu)

Vendredi
9:00 - 18:00 (en continu)

Samedi
Fermé

Dimanche
Fermé

Pose d’une chambre implantable

Pose d’une chambre implantable

Pose d'une chambre implantable en image

La chambre implantable, appelée aussi port à cath ou PAC, est un dispositif qui apporte du confort au patient pendant les séances de chimiothérapie.


Ce système est composé d’un petit boitier placé sous la peau. Il est relié à un cathéter que l’on positionne dans une grosse veine avant le cœur. 

 

Lorsque la perfusion du médicament de chimiothérapie passe dans le PAC, le cœur se charge de diffuser le traitement dans l’ensemble du corps. 

Un port à cath sert aussi en cas d’alimentation parentérale (par les veines) chez des patients dénutris. Il s’agit d’une nutrition par voie veineuse, qui est donnée pour aider à reprendre du poids.

Pose du cathéter

La pose de ce dispositif avec le cathéter prend environ 30 minutes. Ce geste est habituellement réalisé sous une légère anesthésie générale de façon à apporter plus de confort.

 

Le patient peut repartir à son domicile, 2 à 3 heures après l’intervention, à condition d’être accompagné, de ne pas conduire et de ne pas être seul le soir de l’intervention.

 

Suites opératoires après pose d’un PAC

L’infirmière fera l’ablation des fils de la suture entre le 8ème et 10ème jour post opératoire. En dehors des périodes de perfusion, cette chambre implantable n’empêche pas de faire du sport, de prendre des douches ni des bains.