CCDO Bretagne : pose d'une sleeve gastrectomie à Saint Grégoire (35) / Châteaubriant (44)

02 99 23 93 10

Secrétariat

Lundi
9:00 - 19:00 (en continu)

Mardi
9:00 - 19:00 (en continu)

Mercredi
9:00 - 19:00 (en continu)

Jeudi
9:00 - 19:00 (en continu)

Vendredi
9:00 - 18:00 (en continu)

Samedi
Fermé

Dimanche
Fermé

Sleeve gastrectomie

Sleeve gastrectomie

La sleeve gastrectomie, pratiquée au CCDO Bretagne depuis 2010, consiste à sectionner l’estomac verticalement avec l’aide d’une sonde de calibration.

 

Il s’agit d’une intervention restrictive. L’estomac a alors la forme d’un tube. Actuellement, 60 % des interventions réalisées en France sont des sleeve gastrectomies. Nos chirurgiens pratiquent cette opération au CHP saint Grégoire (35) et à la clinique Sainte Marie de Châteaubriant (44).

 

 

Réalisation d’une sleeve gastrectomie

Cette technique (sleeve gastrectomie) consiste à faire l’ablation de 3/4 de l’estomac et, notamment, la partie contenant les cellules qui sécrètent l’hormone stimulant l’appétit (ghréline).

 

Elle diminue la taille de l’estomac et entraine une réduction de l’appétit. Il n’y a pas de perturbation de la digestion des aliments.

La grande partie de l’estomac qui est retirée, est analysée au microscope, comme tout pièce opératoire.

 

Cette intervention est faite par cœlioscopie dans l’extrême majorité des cas. L’amaigrissement est de l’ordre 30 à 60 kg, en 1 année ou plus. Cette perte de poids est progressive au fil des mois et n’entraine habituellement pas de carence nutritionnelle.

La durée moyenne de l’intervention est de 1h à 1h30 et l’hospitalisation est de 2 jours.

 

L’alimentation après une sleeve gastrectomie

Une alimentation lisse (compote et yaourt) est autorisée le lendemain d’une sleeve gastrectomie opérée par cœlioscopie. Les boissons sont permises dès la 6ème heure post opératoire.

Pendant l’hospitalisation, la diététicienne apporte à nouveau des conseils alimentaires, en complément de ceux donnés pendant les ateliers d’éducation thérapeutique.

D’une alimentation fractionnée au départ, peu à peu le rythme des trois repas est retrouvé mais avec toujours avec une faible quantité alimentaire.


Il faut en effet, être vigilant à ne pas distendre de manière importante le tube gastrique dans le mois post opératoire, pour ne pas entrainer de difficulté de cicatrisation de la couture le long de l’estomac.


La chirurgie avec la modification du système digestif, accélère le processus d’amaigrissement. Toutefois, l’activité sportive modérée reste essentielle pour des résultats durables.