L'endométriose digestive pathologie traitée par chirurgie au CCDO Bretagne (35, 44)

02 99 23 93 10

Secrétariat

Lundi
9:00 - 19:00 (en continu)

Mardi
9:00 - 19:00 (en continu)

Mercredi
9:00 - 19:00 (en continu)

Jeudi
9:00 - 19:00 (en continu)

Vendredi
9:00 - 18:00 (en continu)

Samedi
Fermé

Dimanche
Fermé

Endométriose digestive et du rectum

Endométriose digestive et du rectum

L’endométriose du rectum est une localisation digestive de l’endométriose, qui est une maladie gynécologique fréquente (près de 10 % des femmes).

 

Touchant la cavité pelvienne en profondeur (proche de la vessie, du vagin ou du rectum), cette pathologie est prise en charge conjointement avec les chirurgiens gynécologues et le CCDO Bretagne au CHP Saint Grégoire (Rennes) et à la clinique Sainte Marie de Châteaubriant (44).

 

Les symptômes de l’endométriose du rectum

Les symptômes d’une atteinte digestive rectale (présence anormale des cellules de la muqueuse de l’utérus), sont principalement des douleurs pelviennes chroniques (pas forcément en rapport avec le cycle menstruel) qui irradient vers l’anus. Une alternance de diarrhée et de constipation ou un saignement par l’anus lors des règles, est également possible.

Le diagnostic

En cas de suspicion d’endométriose digestive dans le bassin, une IRM pelvienne, une échographie par les voies naturelles (écho endoscopie vaginale et rectale) et une coloscopie, sont demandées.

Chirurgie de l’endométriose du rectum

Le traitement chirurgical repose sur l’ablation de l’ensemble des lésions d’endométriose. Il est discuté quand les traitements médicamenteux sont inefficaces.

 

Dans les cas les plus simples, une ablation superficielle des lésions digestives sans ouverture du tube digestif ou une ablation d’une pastille intestinale, est proposée. Dans les autres cas, une ablation d’un segment d’intestin (portion terminale du colon et de la partie haute et/ou moyenne du rectum) comme une colectomie gauche, une résection colo rectale ou exérèse du rectum.

 

Elles sont réalisées le plus souvent par cœlioscopie ou avec le robot.


L’intervention est de durée variable en fonction de la complexité de l’intervention et varie de 2h à 5h.

Les suites opératoires après résection rectale

L’hospitalisation est en moyenne de 5 à 10 jours. L’alimentation est permise dès le 1er jour post opératoire. Dans certains cas, une prise en charge d’une éventuelle stomie est faite par l’infirmière stomathérapeute.